Crea sito
                                                                                             La ferrovia Roma nord

-Home page

-Articles

13-Perspectives et programmes

-Video

-Horaires

-Photo archive

-Bibliographie

-Link

-Auteur

-Index alphabétique

-e-mail

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                     Perspectives et programmes

Le 12 août  2008 l'adjoint à la Province de Viterbe, Renzo Trappolini intervenait près de la Société Met.Ro pour un examen de la ligne ferroviaire: Rome - Civita Castellana -Viterbe. Le nouveau président du Met.RO Roberto Grappelli, le responsable de la traite Montanari et le cité Adjoint affrontaient les problèmes inhérents à la messe en sûreté de la ligne, aux temps de parcours et à l’utilisation des nouveaux trains, en considération aussi des engagements de la Région Lazio (Pisana) et des déclarations de l'adjoint Régional Dalia. L'exigence était constatée de mettre en sûreté 250 passages au niveau dont 40 avec problématiques considérables. Pendant que la traite urbaine possédait déjà la voie double, pour le trait de Sant'Oreste ils étaient programmés importants travaux, on soulignait que la traite Civita Castellana Viterbe avait la ligne de contact, ligne aérienne ou conducteur d'énergie, qu'il remonte au 1932. Elle était programmée, donc une vérification de la ligne à partir de Civita Castellana avec la rencontre des différents maires présents dans les Communes touchées par la ligne ferroviaire. Avec la nomination du nouveau Président Met.Ro ing. Roberto Grappelli et du nouveau Directeur Général Dr. Antonio Marsia était programmé pour le jour 30 septembre 2008 aux heures, 9,57 un voyage en train avec la collaboration de la Province de Viterbe et les différents administrateurs intéressés au parcours. Le départ était fixé de Rome. Le Maire de la Commune de Vitorchiano Gémin Ciancolini confirmait la nécessité de développer la liaison ferroviaire confiante d'un développement positif des pays du Tuscia et des Monts Cimini. A octobre de 2008, l'adjoint provincial aux transports de la Province de Viterbe, Renzo Trappolini s'adressait à la Région Lazio, en demandant d'impliquer la Province de Rome, Viterbe, les communes traversées et les particuliers pour la rentrée de la ligne Civitavecchia-Orte et en particulier pour le relancement du Chemin de fer Rome nord "dépourvue d'assurance et obsolète." Pour cette dernière ligne (Rome nord), Renzo Trappolini rappelait, qu’il faut mentionner le D.M. 256 du 2006 que le classent entre les chemins de fer régionaux non isolés, c'est-à-dire annexes au réseau national, donc de valeur spéciale. Le temp du parcour d'une heure et dix entre Rome et Viterbe, comme le directeur d'AREMOL Antonio Mallano prévoyait, confirmait toujours l ' adjoint à la Province de Viterbe, Renzo Trappolini ne pourra étrè respecté sans la modernisation de la traite Civita Castellana - Viterbe. Entre temps le sujet, dans son caractère exhaustif, venait illustré au Bruxelles par l’adjoint régional à la Mobilité Franco Dalia et du Président de la Région Lazio Piero Marrazzo en relation aussi à la perspective de la construction du nouvel aéroport. Dans le mois de novembre 2008, présidée par l'adjoint Franco Dalia, se déroulait près de l'assessorat à la Mobilité de la Région Lazio, la conférence des services sur le projet préliminaire du doublement de la traite ferroviaire Riano-Sant'Oreste. Sujet, évidemment, la ligne régionale "ex concessa" Rome-Civita Castellana - Viterbe. Entre les participants, autre aux techniciens de la Direction Régionale des Transports, ceux de l'Assessorat Regional à l'Urbanisme, de l'AREMOL (Agence Régionale pour la Mobilité), Met.Ro, COTRAL, les représentants des communes: Castel Nuovo di Porto, Faleria, Morlupo, Riano, Rignano Flaminio, Sant'Oreste, Parc de Vejo, Société Telecom et Terna. Il était pris en examen le doublement de la traite Riano-Sant'Oreste avec la rectification de 47 courbes, la réalisation d'un passage supérieur , l'élimination de 29 passages à niveau, 5 passages inferiéurs, l'ajustement de deux passages inferièurs existants et l'ajustement d'un passage supérieur. Tous les participants approuvaient le projet préliminaire de doublement. L'AREMOL procederà à la compétition d'adjudication pour la réalisation des travaux, le début sera prévu pour la fin du 2009. Au moi de mai la belle nouvelle. La Commission Régionale donnait le feu vert pour la signature de “l’Intesa Generale Quadro” entre Gouvernement et Région sur les grandes oeuvres. La Province de Virterbe s'assurait 1.700.000 euro pour interventions ainsi repartis: doublement premier traite Rome-Sant'Oreste 325 millions d’euro, doublement pour le trait jusqu'à Viterbe et liaison avec l'aéroport de Viterbe 600 millions d’euro. Il faut préciser que 325 millions d’euro venaient des fonds Européens et régionaux, PAR-FAS Lazio 2007-2w013, une partie de lequels: 29 millions d’euro seront destinés à l'acquisition de 10 nouveaux trains, pendant que 45 millions d’euro seront destinés au système de communication, en outre d'ici à deux ans, à partir du 2009, la traite ferroviaire Rome-Montebello-Sant'Oreste-Pian Paradis sera doublé. Les temps du parcours entre Rome et l'aéroport de Viterbe, se réduiront, selon les previsions, aux 70 minutes. Grâce à la réalisation de l'aereport de Viterbe pour fins civils et commerciaux, (Loi Objectif 443/2001), le chemin de fer Rome, Civita Castellana, Viterbe reviendra à acquérir importance considérable. La Région Lazio, de que on  apprend, a pour objectif de réévaluer le transport sur rail. Dans les interventions prévues, 813 millions d’euro rentrent pour la restauration de la liaison Orte-Civitavecchia. D'ici la fin du mois de mai 2009 le Gouvernement devrait rendre opérationnel l'accord.